Dans quels produits investir ?

Si beaucoup se contentent d’épargner, investir une partie de son argent peut être une occasion de multiplier ses actifs. D’ailleurs, de nombreuses portes sont ouvertes à ceux qui veulent se lancer dans un produit d’investissement. Il ne reste plus qu’à faire le bon choix en fonction de son tempérament. Souhaitez-vous vous lancer dans un placement à risque ou dans un placement sécurisé ? Combien êtes-vous prêt à investir pour rentabiliser votre activité ? Pour avoir une idée des investissements possibles, parcourez cet article.

Investir dans l’immobilier

L’immobilier est un secteur qui séduit un grand nombre d’investisseurs de par son aspect sécurisé. En fonction des retours sur investissement et du fond dont vous disposez, vous pouvez recourir à l’achat d’un bien immobilier ou aux SPCI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Dans le premier cas, en mettant votre bien en location, vous deviendrez propriétaire bailleur. Comme votre retour sur investissement dépend du loyer perçu, assurez-vous de connaître les tendances du secteur. Pour un bien locatif, les villes comme Toulouse et Rennes sont idéales étant donné que les prix du marché se situent autour de 2 500 et 3 000 €/m2 contre un loyer d’environ 12 €/m2. Bien entendu, les villes comme Paris et Nice offrent également de bons potentiels d’investissement si vous disposez d’un capital conséquent à investir. Quoi qu’il en soit, il est toujours possible de contracter un prêt immobilier pour financer vos projets.

De leur côté, les SPCI vous permettent de placer votre argent dans un bien à vocation tertiaire (commerce, bureau, etc.). Cela signifie que les SPCI restent en charge de la gestion des locations et qu’un ticket d’entrée vous permet de gagner un retour sur investissement. À la différence de l’immobilier locatif, la somme investie est moins conséquente, sachant que vous pouvez trouver des tickets d’entrée à 5 000 €.

Investir dans l’ETF

L’ETF (Exchange-Traded Funds) ou Trackers est un fonds d’investissement coté en bourse. Cela signifie qu’il s’apparente à des parts d’actions au sein d’entreprises variées. Pour investir en ETF, vous avez bien évidemment besoin de recourir aux services d’un courtier en bourses qui vous met en relation avec une société de gestion. Avant d’y investir votre argent, assurez-vous que le placement est réellement rentable, notamment en vous fiant aux commentaires des autres utilisateurs et aux statistiques présentées. Une fois que vous avez choisi votre placement, il ne vous reste plus qu’à remplir un formulaire d’investissement et à placer votre argent. Il est à noter que les ETF sont de différentes sortes. Vous pouvez notamment investir dans :

– L’ETF bourse, qui représente la part la plus importante du marché ;
– L’ETF géographique, c’est-à-dire cibler une zone d’investissement bien définie ;
– L’ETF de matière première qui vous permet d’accéder à un panier de produits (énergie, produits agricoles, minerais, etc.).

Aussi, le principal avantage de l’ETF reste sa facilité d’accès. D’ailleurs, vous avez la possibilité d’investir dans des secteurs variés, parmi ceux cités précédemment. Au niveau des rendements, comptez entre 3 et 14 % par an, variable en fonction de l’ETF de votre choix. En revanche, comme tous les types d’investissement, il présente certains risques, à savoir sa fermeture, pouvant causer une perte de capitaux. Visitez le blog https://www.epargnant30.fr/ pour en apprendre plus sur la gestion des ETF.

Investir dans un vignoble

Investir dans un vignoble est un projet à long terme qui vous permet d’accéder à un retour sur investissement intéressant. Comme vous devez le savoir, le principe consiste à acquérir une parcelle de terrain viticole. Afin de garantir la rentabilité de l’exploitation, renseignez-vous sur les productions précédentes, sur le circuit de vente du produit, sur le stock disponible, etc. Si vous souhaitez acquérir un vignoble sans pourtant avoir les connaissances requises en la matière, intégrer des groupements fonciers viticoles (GFV) est votre meilleure option. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un bien mis à disposition de plusieurs investisseurs et dont vous pouvez en avoir une part. Le GFV vous permet de réduire le montant de votre investissement, puisque toute somme supérieure à 2000 € peut être investie, contre environ 800 000 € pour l’achat d’un domaine entier. Côté rendement, comptez autour de 1 à 4 % en fonction de la qualité de la production. Contrairement à ce que vous pouvez le penser, les domaines prestigieux ne sont pas ceux qui rapportent le plus.

Investir dans la cryptomonnaie

La cryptomonnaie ou l’achat de monnaie virtuelle est un type d’investissement à risque pouvant être particulièrement rentable. Pour investir dans la cryptomonnaie, il suffit de s’inscrire sur une plateforme spécialisée telle que Coinbase ou eToro et de déposer de l’argent. De par son caractère à risque, il est généralement déconseillé d’investir une somme conséquente. Toutefois, tout dépend de la personne concernée, car l’utilisation de la monnaie virtuelle est considérée comme un projet d’avenir. Si vous souhaitez vous lancer dans ce domaine, vous avez le choix entre plusieurs sortes de cryptomonnaie, le bitcoin étant la plus connue, suivie de l’Ethereum et de Vechain.

Investir dans les métaux précieux

En matière de métaux précieux, l’or reste l’un des meilleurs investissements. Si vous souhaitez vous lancer dans ce type de business, vous pouvez soit vous procurer de l’or physique, soit de l’or papier. Pour ce faire, il suffit de faire part de vos projets à votre banquier, qui se charge d’effectuer l’achat. Toutefois, comme vous devez vous y attendre, la banque vous prélève des frais allant de 1,5 à 2,5 % du montant de la transaction. Outre la banque, vous avez également la possibilité de faire un achat en ligne. Avec des frais moins élevés, ce procédé requiert toutefois certaines précautions pour éviter les arnaques. Bien moins coûteuse que l’or, l’argent est un produit d’investissement accessible à tous. D’ailleurs, il est utilisé dans de nombreux secteurs si ce n’est dans le domaine de la production des énergies renouvelables et de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *